Quelle était la maladie professionnelle la plus répandue dans la construction en 2020 ? Le cancer de la peau dû aux rayonnements ultraviolets naturels (UV). Les salariés du génie civil et de l’industrie routière ainsi que les couvreurs et charpentiers sont particulièrement concernés.

En raison du changement climatique, les pays d’Europe centrale sont soumis à des saisons de plus en plus chaudes et sèches. Entre avril et septembre et entre 11h00 et 16h00 notamment, l’exposition aux rayons UV naturels est particulièrement élevée. Il est donc primordial se se protéger encore davantage. En effet, une exposition élevée et surtout prolongée peut entraîner de graves lésions cutanées. La difficulté est que ces lésions ne sont pas immédiates et qu’il n’est pas rare que le cancer de la peau ne se déclare que 20 à 30 ans après l’exposition aux UV. D’où l’importance de la prévention, laquelle est “possible avec juste quelques mesures simples”, déclare Bernhard Arenz, chef du service principal de prévention à la BG BAU, l’association professionnelle de la construction.

Quelles mesures de prévention ?

L’évaluation des risques est efficace pour déterminer les mesures de protection appropriées contre les rayons UV nocifs. Les solutions techniques sont à privilégier, telles des tentes de protection, des parasols ou des voiles pare-soleil, qui offrent des lieux de travail ombragés à l’extérieur. Des mesures organisationnelles, telles que le report du travail tôt le matin ou après 16h00, lorsque l’exposition aux UV est plus faible, peuvent être prises. Enfin, les mesures de protection individuelle – vêtements légers, respirants et couvrant le corps, de préférence en coton, ainsi qu’une protection pour la tête, le cou, le nez et les oreilles – sont à prendre. Les zones de peau qui ne peuvent être couvertes (visage, nez ou dos de la main…) doivent être protégées avec des crèmes de protection solaire d’un indice d’au moins 30 (ou mieux 50). Cette protection doit être renouvelée au plus tard après deux heures. Des lunettes de protection UV sont recommandées pour éviter d’endommager les yeux et la rétine.

En savoir plus (en allemand)

The post ALLEMAGNE : le cancer de la peau, maladie professionnelle n°1 dans la construction appeared first on Eurogip.

Quelle était la maladie professionnelle la plus répandue dans la construction en 2020 ? Le cancer de la peau dû aux rayonnements ultraviolets naturels (UV). Les salariés du génie civil et de l’industrie routière ainsi que les couvreurs et charpentiers sont particulièrement concernés.
The post ALLEMAGNE : le cancer de la peau, maladie professionnelle n°1 dans la construction appeared first on Eurogip.Read More